Hors-série Retraite des enseignants
Retraitée de l’Education nationale et heureuse de l’être (12/12)

Après trente années d'enseignement, Françoise Déli a mis un terme à sa carrière d’institutrice le 2 septembre 2004. A bientôt cinquante ans, elle prend désormais le temps de s’occuper de sa famille et de satisfaire sa passion, la course d’orientation.

« Finalement, d’un côté du bureau, puis de l’autre, j’avais passé toute ma vie à l’école ! » Un grand éclat de rire – le premier d’une jolie série – vient ponctuer l’affirmation, et Françoise Déli résume un parcours professionnel bien rempli. « Entrée à l’Ecole normale à 18 ans, j’ai ensuite vadrouillé, en Charente-Maritime puis dans le Var. » Longtemps institutrice dans le primaire, elle termine sa carrière en maternelle, après une courte période consacrée à l’enseignement en milieu hospitalier.

Une décision longuement mûrie

« L’amour que je portais à mon métier me maintenait dans cette voie, mais j’éprouvais malgré tout un sentiment d’insatisfaction totale. J’essayais, en vain, de tout mener de front. Au niveau professionnel, je ne parvenais pas à aller au bout de ce que je mettais en place. C’était pareil au niveau familial et dans mes activités de loisirs« . L’idée d’arrêter de travailler va donc faire son chemin, accélérée par la mise en place de la réforme des retraites. « J’aurais peut-être pu prolonger d’un an ou deux. Mais le fait que tout change, avec des échéances très proches, m’a convaincue de franchir le pas.« 

Françoise Déli n’a cotisé qu’une trentaine d’années. Pour cesser son activité, elle a donc dû consentir un sacrifice financier. La pension qu’elle perçoit ne représente en effet que les deux tiers de son dernier salaire. « De toute façon, la garde-robe n’a jamais constitué ma priorité ! » Finalement, tout au long de cette première année, la seule vraie difficulté aura été d’ordre social. « Quand on exerce une profession comme la nôtre, on bénéficie encore, quoi qu’on en dise, d’une reconnaissance de la part des enfants comme des parents. Perdre ce statut m’a fait un peu mal au cœur. Mais j’ai appris à être considérée pour ce que je suis, et non plus pour ce que je représente. »

Adossée à la colline

Si on lui demande à quoi elle occupe son temps, Françoise Déli commence par regarder son immense jardin, symbole de tout ce qu’elle n’a pas le temps de faire. « Quand on est à la maison avec un mari et deux filles de 11 et 13 ans, il y a un certain nombre de tâches auxquelles on n’échappe pas ! Je les accompagnais déjà beaucoup, je le fais encore plus. » Puis son regard se dirige vers les collines qui s’élèvent derrière la maison et qu’elle parcourt à longueur de semaine. Plusieurs fois championne de France de VTT, elle s’est lancée dans la course d’orientation. « J’ai pris des responsabilités dans mon club, ainsi qu’au comité départemental et à la ligue régionale. Et j’organise depuis l’an dernier une compétition qui rassemble près de 150 équipes de deux concurrents. Il faut repérer les itinéraires, obtenir les autorisations, tracer les parcours… Bref, ça me prend un temps fou. »

Aucun regret

Un an plus tard, même si Françoise reconnaît que ses journées sont toujours aussi chargées, le bilan est donc sans nuage. « Je ne me souviens même plus de ce que je faisais le jour de ma première rentrée de retraitée. Je continue à lire les articles consacrés à l’Education nationale et quand je revois mes anciennes collègues, nous parlons le plus souvent d’autre chose. Et c’est désormais en tant que parent d’élève que je participe aux réunions.« 

Patrick Lallemant

Petit conseil d’amie

« L’écueil à éviter, c’est de se retrouver devant un grand vide. Préparer sa retraite c’est, d’abord, se passionner pour une activité, pour maintenir un lien social. Quand on prend sa retraite, du jour au lendemain, on ne voit plus personne. Le pire qui puisse arriver, c’est de devoir aller s’inscrire au club de gym parce qu’on n’a plus de cercle autour de soi. Le cercle, il faut l’avoir avant de partir. »

Sommaire Hors-série

-Quand partir ? Et pour gagner combien ? (1/12) >> article
-L’âge du départ ? (2/12) >> article
-Travailler pendant sa retraite (3/12) >> article
-Départ, mode d’emploi (4/12) >> article
-Les enfants et la retraite (5/12) >> article
-Taux, surcote et décote (6/12) >> article
-Le rachat des cotisations (7/12) >> article
-La validation des services auxiliaires (8/12) >> article
-Le régime additionnel obligatoire (9/12) >> article
-Les produits complémentaires (10/12) >> article
-Le Corem (11/12) >> article
-Retraitée de l’Education nationale et heureuse de l’être (12/12) >> article

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.