Georges Charpak :
La main à la pâte, 10 ans de succès

La main à la pâte fête son dixième anniversaire, fort d’un succès qui ne se dément pas. Entretien avec l’un de ses géniteurs, Prix Nobel de physique, co-auteur de « L’enfant et la Science : L’aventure de La main à la pâte » (éd. Odile Jacob), Georges Charpak…

Verbatim…


 


Les clés du succès.


 


(…) Au fil de ces 10 années de La main à la pâte, on s’est appuyé sur un grand nombre d’instituteurs épatants. À ce titre, je dirais que l’Éducation nationale abrite plutôt des gazelles que des mammouths ! On s’est également appuyé sur des milliers d’étudiants, des élèves d’écoles d’ingénieurs, des polytechniciens, tous enchantés, au fond, d’aider les instituteurs. Les mêmes motivations, qui pouvaient conduire des étudiants maoïstes, il y a 20 ou 25 ans, à aller faire de l’alphabétisation dans les bars, amènent ces jeunes aujourd’hui à faire quelque chose d’utile pour la société. Dans le cadre de La main à la pâte, ces étudiants ayant un profil scientifique rassurent les instituteurs autant qu’ils les épaulent. On a aussi bénéficié de l’appui de professeurs de physique à la retraite. En fonctionnant ensemble, tous ces gens ont produit quelque chose de détonnant ! (…)


 



Le cahier d’expérience, un espace de liberté.


 


 (…) On a découvert que La Main à la pâte allait beaucoup plus loin que le simple enseignement des sciences. Il y a des endroits, comme à Vaulx-en-Velin, où les instituteurs nous disent qu’ils enseignent les autres matières différemment depuis qu’ils font La main à la pâte. Et puis, les enfants apprennent à travailler en groupes, ils apprennent à s’écouter, à respecter ce que dit un petit maigrichon…
Au bout d’une année, vous ne reconnaissez plus le cahier d’expérience, car il y a une progression flagrante. C’est d’ailleurs un progrès que peuvent mesurer les parents, car ils le regardent régulièrement. Et c’est un progrès qui va bien au-delà de la calligraphie et du « lire-écrire-compter ». (…)


 



La main à la pâte au Collège ?


 


(…) La main à la pâte au Collège ? C’est en train de venir… Je dirais qu’un goût s’est développé au sein de l’Éducation nationale pour ce type d’enseignement. Les enseignants sont très ouverts sur ces questions. La manière dont on saucissonne les sciences au collège aujourd’hui – la chimie, puis la biologie, puis la physique – n’est pas bonne. Il faut que la science soit enseignée autrement. Il faut partir des grandes questions que se posaient nos ancêtres quand ils étaient dans les cavernes – comme pourquoi la Terre tourne autour du Soleil – et au fur et à mesure, en fonction des problèmes qui se posent, faire de la chimie, de la physique, de l’astronomie, etc. (…)

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.