Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, s’est déclaré hier lundi 24 octobre 2005, favorable à ce qu’on ne reconduise pas aux frontières « les élèves pendant l’année scolaire », même s’ils sont en situation irrégulière en France. « Notre politique d’immigration doit être à la fois ferme et humaine », a-t-il précisé. Toutefois, il a ajouté que « ce n’est pas parce que des enfants (sont) scolarisés que les parents ont droit au séjour au-delà de la période scolaire ».

Réagissant aux propos du ministre, la FSU demande, aujourd’hui mardi 25 octobre 2005, « des solutions viables et pérennes » pour les élèves sans papiers. La fédération souhaite ainsi l’arrêt de toutes les procédures concernant des jeunes scolarisés.

Sources Le Monde, AFP