La FSU, l’UNSA-Éducation, le SGEN-CFDT et la FCPE viennent d’adresser une lettre au ministre de l’Education nationale pour demander de renoncer au projet de suppression des 798 emplois d’enseignants mis à disposition dans les associations complémentaires.

Selon les syndicats, les activités de ces associations (encadrement d’ateliers relais, formation de délégués de classes, formations d’enseignants et d’animateurs, etc..) sont menacées par ces suppressions de postes.

La lettre envoyée à Gilles De Robien précise que ce projet va à contre-courant de la réussite de tous les élèves et de l’égalité des chances, prônées par le ministre.

Source AEF