Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, a rencontré le ministre de l’Education nationale mardi 11 octobre. La fédération tenait à relayer les revendications de la mobilisation du 4 octobre. Parmi les sujets abordés : les remplacements de courte durée, l’avant-projet de loi de programme pour la recherche, le budget 2005, le mouvement des inspecteurs, la situation des jeunes sans papiers scolarisés, ou encore les lycéens poursuivis.

Après la rencontre, la FSU a affirmé « ne pas avoir obtenu les réponses que les personnels attendaient ». La seule réponse satisfaisante du ministre concerne la scolarisation des jeunes sans-papiers scolarisés. Gilles de Robien s’est dit « très réservé » sur les interventions de la police et envisage de saisir les autres ministres concernés.

Devant ce manque de réponse, la FSU envisage de nouvelles actions de protestations « y compris avec les autres fédérations ».

Source : AEF