Après la présentation du projet de loi de finances pour 2006 pour l’enseignement scolaire, la FSU estime que ce budget est « une mauvaise pente pour l’emploi public ». Le syndicat reconnaît que la perte des emplois est moins forte que les années passées mais dénonce une logique continue de suppressions de postes.

Pour sa part le SNUIPP-FSU estime que la création de 1 000 postes pour 42 700 élèves supplémentaires dans le premier degré est largement « insuffisante » et craint des « tensions très fortes » en maternelle.

Le SGEN-CFDT souligne que les départs en retraite sont loin d’être compensés et qu’en plus le ministère continue de supprimer des emplois. Seul point positif : la création de 300 postes d’infirmières. L’ensemble des syndicats de l’éducation estime que ce projet de budget pour 2006 sera une raison de plus de faire grève le 4 octobre prochain.

Source AEF