« Journée de solidarité » ne rimera plus avec lundi de pencôte pour les enseignants. En effet, un projet d’arrêté du ministère de l’Education nationale stipule que les enseignants du premier degré consacreront « hors temps scolaire » une journée ou deux demi-journées « à la concertation sur le projet d’école ». Les enseignants du second degré, devront également consacrer une journée « au projet de contrat d’objectifs » prévu par la nouvelle loi d’orientation sur l’école, ainsi qu’à « un programme d’action en faveur de l’orientation et de l’insertion professionnelle des jeunes ».

Dans le premier degré, la date de cette journée sera déterminée par l’inspecteur de l’Education nationale et dans le second degré, par le chef d’établissement après consultation des équipes pédagogiques.

Source Le Figaro