Lors de la présentation de ses projets, Azouz Begag, le ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances, a affirmé vouloir agir sur « l’ensemble du circuit éducatif », notamment dès le collège. L’opération « un stage pour tous » devrait ainsi être appliquée dès cette année scolaire.

Il s’agit de permettre aux jeunes issus des quartiers défavorisés de trouver un stage ailleurs qu’au « kebab d’en bas de chez eux », selon les termes d’Azouz Begag. Le ministre délégué veut sensibiliser les TPE (très petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises) à cette question de la discrimination dans l’accès aux stages. Une confiance mutuelle doit être instaurée entre les établissements scolaires et les entreprises grâce à des associations intermédiaires comme « Entreprises et quartiers ».

Les stagiaires seraient ainsi proposés par les collèges, et non pas sélectionnés par les entreprises qui devront faire confiance aux enseignants.

Source : AEF