Vives réactions aux propos de Gilles de Robien sur l’enseignement privé

- Le ministère de l’Education dédramatise la polémique

Les propos de Gilles de Robien sur l’enseignement privé ont provoqué une lever de bouclier des syndicats. Invité de Radio Notre-Dame vendredi 9 septembre, le ministre a plaidé pour « une égalité de moyens entre public et privé  » et déclaré que le privé « était aussi l’école de la République ».

Pour l’UNSA-Education, le ministre remet en cause les fondamentaux de la loi Debré. Le syndicat estime que ces propos risquent de relancer la guerre scolaire. La FSU « ne comprend pas » les intentions du ministre et parle de provocation. Le SNES estime que le ministre cherche le conflit. Enfin le SGEN-CFDT se dit « extrêmement choqué » par les propos de Gilles de Robien et clame qu’il est historiquement et idéologiquement faux de dire que l’école catholique est l’école de la République.

L’entourage du ministre affirme que ses déclarations ont été mal interprétées et qu’il n’est pas question de modifier les modalités de financement de l’enseignement privé sous contrat. Gilles de Robien a simplement voulu réaffirmer « l’égale dignité des établissements publics et privés, compte tenu du nombre d’élèves scolarisés dans ces derniers », fait savoir le ministère.

Source : AEF, AFP

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.