Les distributeurs automatiques de boissons et de friandises seront bien interdits dans les écoles dès la rentrée prochaine. Malgré les pressions du secteur agroalimentaire pour faire retirer cet amendement de la loi de santé publique, l’Assemblée n’a pas lâché.

Les industriels de l’agroalimentaire s’attachent maintenant à ce que le décret concernant les messages d’information sanitaire n’entre pas en vigueur. Le texte prévoit d’obliger les entreprises à inclure des mentions d’information pour lutter contre l’obésité infantile dans tous leurs messages publicitaires. Par ailleurs, une contribution financière est également prévue.

Le secteur agroalimentaire négocie actuellement avec les ministères concernés pour alléger le dispositif qu’il juge trop négatif. Concernant la taxe, les professionnels préconisent le financement de leurs propres fondations. Mais les ministères de la Santé, de l’Agriculture et de la culture entendent rester fermes.

Source Libération