Le SNPDEN, a exprimé, aujourd’hui mardi 12 juillet 2005, « de vives inquiétudes » quant au nouveau système de remplacement de courte durée des enseignants. « Les dispositions prévues ne permettront pas d’assurer la continuité des enseignements, ni de répondre aux attentes des familles », précise le syndicat.

Et d’ajouter, « le SNPDEN n’acceptera pas que les personnels de direction soient pris comme responsables des difficultés qui sont à prévoir ». Concernant, les conditions de désignation des enseignants, le syndicat plaide pour « le réalisme et la concertation » : elles doivent faire l’objet de « discussions avec les organisations » enseignantes.

Source AFP, AEF