Les salles de classe trop polluées

- Tels sont les résultats de plusieurs études

Les enfants respirent un air généralement plus pollué à l’intérieur des écoles qu’à l’extérieur, selon plusieurs études rendues publiques lundi 4 juillet lors d’un colloque du réseau Recherche Santé Environnement Intérieur. Ces différentes études (anglaises, danoises, néerlandaises et françaises) évoquent des symptômes tels que maux de tête, vertiges ou nausées. Les performances des élèves sont également pointées du doigt : somnolence, perte d’attention…

Une enquête danoise (2003-2005) a comparé les performances des élèves dans des conditions de ventilation différentes. Les résultats des tests de lecture et de compréhension sont améliorés de moitié lorsque le volume d’air est multiplié par deux (de 4,2 à 8,4 litres par élève), selon les résultats préliminaires. Les performances sont également meilleures lorsque la température baisse à 20 degrés au lieu de 23,5 degrés.

En France, aucune des 11 écoles visités en 2001 par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur ne respectait les renouvellements d’air réglementaires de 15 m3 par heure et par personne. Le débit maximal observé dans l’échantillon était de 10 m3.

Une enquête nationale lancée en 2003 sur l’air intérieur de 720 logements français devait initialement comporter 80 écoles. Le volet scolaire a été amputé faute de financement. L’Obervatoire de la qualité de l’air intérieur proposera aux pouvoirs publics une nouvelle étude sur les écoles l’an prochain.

Source AP, AFP

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.