Journée de solidarité : le SE-Unsa met en garde

- Le SE-Unsa met en garde

Le SE-Unsa a estimé lundi 27 juin 2005 que la journée de solidarité devait être remplacée par « une contribution généralisée et non des seuls salariés ». Il dénonce un « fiasco politique et social », qui s’ajoute à « un fiasco éducatif : absentéisme généralisé, surcoût pour les collectivités locales ». Pour permettre la solidarité à l’égard des personnes âgées ou handicapées, le SE plaide pour un « financement dans le cadre du système de protection sociale ».

Le syndicat rejette ainsi la proposition de Jean Leonetti de faire travailler une journée supplémentaire les seuls enseignants, en l’absence d’élèves, par exemple pendant les vacances de la Toussaint. Le SE refuse que « les enseignants deviennent les boucs émissaires de la bonne conscience du gouvernement ». « Dans l’Education nationale, une journée de travail supplémentaire ne rapporte pas un centime de plus dans les caisses de l’Etat ».

Source AFP

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.