Il faut « revoir le choix par défaut du lundi de Pentecôte travaillé. » Telle est la recommandation émanant du comité d’évaluation de la mise en oeuvre de la journée de solidarité. Ses conclusions seront remises d’ici à quelques jours au Premier ministre.

Pour Jean Leonetti (UMP, Alpes-Maritimes), président du comité, « le principe » d’une journée de solidarité avec les personnes âgées et dépendantes « est bon ». Mais, il « faut retrouver l’esprit de la loi et donner plus de souplesse ».

Pour l’Education nationale, il suggère que le lundi de Pentecôte reste férié. Toutefois, il préconise une journée de travail supplémentaire dans l’année pour les enseignants sans la présence des élèves, par exemple pendant les vacances de la Toussaint.

Source Le Monde