Le ‘plurinlinguisme’ préférable au ‘tout-anglais’

- Un rapport provisoire remis au HCEE

Un rapport sur « l’enseignement des langues vivantes étrangères comme politique publique » vient d’être remis au HCEE (Haut conseil de l’évaluation de l’école). Ce rapport, réalisé par François Grin, directeur adjoint du SRED (Service de la recherche en éducation) à Genève, conclue qu’il est préférable de mener une politique en faveur du plurilinguisme dans l’enseignement des langues étrangères qu’une politique de « tout-à-l’anglais », même si elle coûte plus cher.

L’auteur critique ainsi la proposition du rapport Thélot qui recommande d’enseigner ce qu’il nomme « l’anglais de communication internationale ». Selon lui, cette recommandation est basée sur la dominance sociale et géopolitique de la langue anglaise. Mais, selon l’auteur, cette dominance relève juste des choix des autorités éducatives françaises qui n’en font aucune analyse critique.

Or, le rapport révèle que cette politique est coûteuse et inéquitable. De plus, elle condamne le français, et avec lui toutes les autres langues européennes avec des « conséquences géopolitiques et culturelles incalculables ».

Source AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.