A cette question, l’Observatoire des zones d’éducation prioritaire répond non. En effet, l’OZP a critiqué aujourd’hui, mardi 14 mai 2005, la proposition de Nicolas Sarkozy de mettre « les meilleurs profs » en ZEP et de les « payer en conséquence ». « Ce n’est pas en leur attribuant des avantages financiers qu’on pourra rassembler » des enseignants en zones d’éducation prioritaire, a expliqué l’OZP.

Selon l’Observatoire, il s’agit avant tout d’accorder à ces enseignants « ce qu’ils demandent ». C’est-à-dire « du temps pour travailler en équipe, concevoir des projets, assurer un suivi pédagogique des élèves, rencontrer les familles et les partenaires du milieu environnant », ainsi qu' »un accompagnement dense pour maintenir et développer leur qualification ». « L’affectation dans les établissements les plus difficiles doit se faire avant tout sur la base de l’adhésion à un projet pédagogique », a conclu l’Observatoire.

Source Le Monde