L’Intersyndicale de l’enseignement (FSU, CGT, CFDT, Unsa), les parents d’élèves FCPE, les étudiants de l’Unef et les lycéens de l’UNL ont lancé hier mardi 17 mai 2005 un appel à « lutter ensemble sans exclusive contre toutes les discriminations » dans l’Education.

Ils ont exigé des responsables de terrain que « l’homophobie soit reconnue comme étant une discrimination aussi coupable que toutes les autres et donc passible de sanctions ». « L’homophobie est une discrimination discriminée, celle dont on ne parle pas », a déclaré le secrétaire général de la FSU Gérard Aschieri.

Ils ont ainsi demandé que les réglements intérieurs des établissements mentionnent cette illégalité et que le logiciel qui recense les violences en milieu scolaire comprenne un chapitre sur l’homophobie. Ils ont enfin prôné une meilleure formation des personnels.

Source AFP