Gilles de Robien a entamé mercredi des consultations avec les syndicats d’enseignants qui attendent des précisions sur la réforme Fillon. Le nouveau ministre de l’éducation a en effet suspendu les décrets d’application de la loi sur l’école, alors que dans le même temps le président du groupe UMP à l’Assemblée, Bernard Accoyer, indiquait que la réforme de l’école allait être appliquée.

Gilles de Robien a joué l’ouverture avec les syndicats en déclarant qu’il n’allait pas signer des décrets d’application sur un texte qui a suscité autant de polémiques. Il a dit vouloir tenir compte du « bouillonnement des acteurs du système éducatif » sans pour autant « désavouer son prédécesseur ».

Les syndicats reconnaissent que la suspension des décrets est une décision d’ouverture, mais la FSU, par exemple, réclame toujours l’abandon total de la loi. Gilles de Robien de son côté veut entendre tout le monde et prendre les décisions « pour le meilleur résultat possible dans le meilleur esprit possible. »

Source : AFP, Le Nouvel Observateur