Gilles de Robien a rencontré des candidats au baccalauréat hier jeudi 9 juin 2005, à la sortie de l’épreuve de philosophie au lycée parisien Jacques Decours (IXe). Le nouveau ministre a estimé que le bac était « un vrai repère dans la société », qu’il représentait « l’égalité des chances » et qu’il était « le premier examen ayant une valeur sur tout le territoire ».

Gilles de Robien a systématiquement demandé aux élèves le sujet de philosophie qu’ils avaient choisi et leurs projets d’avenir. Enfin, il a affirmé avoir une pensée particulière pour les lycéens actuellement poursuivis par la justice pour des incidents lors des manifestations lycéennes contre la loi Fillon, qui ont dû passer les épreuves « avec moins de sérénité que les autres. »

Source AFP