Enseignants-stagiaires : affectation, mode d’emploi

Le présent BO définit les modalités d’affectation offertes à la rentrée scolaire aux lauréats des concours de recrutement internes et externes de l’Education nationale (Capes, agrégation, etc.). Parmi les différentes options qui leur sont offertes en fonction de leur profil, deux d’entre elles concernent spécifiquement les lauréats ayant déjà enseigné. Elles sont détaillées dans cet article.

Au B.O. n° 11 du 17 mars 2005 : AFFECTATION DES STAGIAIRES LAURÉATS DES CONCOURS ET DES EXAMENS PROFESSIONNELS


 


Sept options d’affectation sont ouvertes aux lauréats des concours, internes et externes, de personnel enseignant, d’éducation ou d’orientation de l’Education nationale (CAPES, agrégation, etc.). Ces sept options représentent la diversité des profils des lauréats (enseignants déjà en poste, étudiants, personnels en détachement, etc.) ainsi que la diversité des souhaits qu’ils peuvent exprimer quel que soit leur profil (par exemple un report de stage). Le BO présente ces sept options1. Cet article entre quant à lui dans le détail de deux d’entre elles, plus spécifiquement dédiées aux lauréats qui sont déjà enseignants, titulaires ou non, ou qui appartiennent au personnel de l’Education nationale : il s’agit des stages en situation et du détachement en qualité de stagiaire.


 


Pour accomplir leurs démarches et exprimer leurs voeux, les lauréats2 disposent, sur le site Web du ministère, du Système d’information et d’aide aux lauréats (Sial). Ils sont invités à en remplir les rubriques avec la plus grande attention : l’administration se réserve effectivement le droit de rectifier les options choisies par un lauréat, s’il s’avérait que celui-ci ne peut y prétendre.


 


Le stage en situation


 


Les stages en situation3 se déroulent en collège ou en lycée. Ils s’adressent principalement aux enseignants et au personnel d’éducation du second degré, titulaires ou non, lauréats d’un concours interne ou externe. Ces personnels, qui sont donc déjà en poste, sont maintenus dans leur académie et effectuent en principe le stage sur le poste qu’ils occupent ou occuperont à la rentrée scolaire. A cet effet, ils doivent confirmer cette option sur Sial. S’ils ne peuvent être maintenus à leur poste, le recteur procède à leur affectation dans l’académie en fonction de leurs vœux, de leur situation de famille et des nécessités de service.


 


Le détachement en qualité de stagiaire


 


Le détachement en qualité de stagiaire représente un cas particulier du stage en situation. Il concerne les agents titulaires de l’Education nationale qui occupent déjà des fonctions d’enseignement ou d’éducation dans un établissement, en France ou à l’étranger, ne relevant pas du ministère de l’Education nationale. Ils pourront effectuer leur stage en situation dans cet établissement en tant que stagiaire en détachement. La demande de détachement ne sera examinée que sous réserve de l’accord du ministère d’accueil ou de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Les agents détachés à l’étranger devront, de surcroît, pouvoir être inspectés. Si les conditions dans lesquelles ils exercent ne le permettent pas, ils seront tenus d’accomplir un stage de cinq semaines dans un établissement public du second degré en France.


 


Pour bénéficier de cette affectation, les agents détachés en France doivent saisir l’option sur SIAL et faire figurer un premier vœu correspondant à l’académie où est situé l’établissement dans lequel ils travaillent. Pour ceux qui sont détachés à l’étranger, ce vœu doit correspondre à l’académie chargée de l’organisation du contrôle pédagogique. Au cas où ils n’obtiendraient pas l’aval du ministère d’accueil, tous les agents doivent choisir 5 autres académies en les classant par ordre de préférence. Ils pourront alors être affectés dans l’une de ces académies, en fonction des nécessités du service.


 


Patrick Lallemant


 


(1) Les sept options possibles sont : une affectation en IUFM (cette affectation concerne les étudiants lauréats du concours mais également les professeurs des écoles et les instituteurs); un stage en situation; le report de stage; le maintien dans l’enseignement privé; les lauréats en fonction, ou susceptibles de l’être, dans une collectivité territoriale d’outre-mer; le recrutement en qualité de moniteur ou d’ATER par un établissement public d’enseignement supérieur; l’affectation en centre de formation des conseillers d’orientation – psychologues stagiaires; la nomination et l’affectation en qualité de professeur, de CPE, de COP stagiaire ou d’élève-professeur et enfin le détachement en qualité de stagiaire.


(2) Le texte s’adresse aux lauréats de la session en cours, mais aussi à ceux des sessions antérieures ayant bénéficié d’un report de stage ou d’un congé.


(3) Les stages en situation ne doivent pas être confondus avec les stages en responsabilité. Ces derniers sont effectués par les étudiants stagiaires en IUFM pour obtenir leur titularisation. Ils ne représentent donc pas une option d’affectation après le concours. Les stages en situation concernent quant à eux les lauréats ayant déjà enseigné plusieurs années avant l’obtention du concours, que ce soit en qualité de titulaires ou non. Disposant d’une première expérience, ils sont donc dispensés de formation en IUFM.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.