Hors-série Retraite des enseignants
Travailler pendant sa retraite (3/12)

Prendre sa retraite ne signifie pas nécessairement mettre un terme à sa vie professionnelle. La loi permet en effet de cumuler pension et activité salariée.

Modalités

Aucune condition ne vient restreindre la possibilité de cumuler une pension de retraite et un salaire, quel qu’en soit le montant, dès lors que la nouvelle activité de l’enseignant retraité s’exerce dans le privé ou dans des organismes publics présentant un caractère industriel ou commercial (la Poste, France Telecom, EDF-GDF, la SNCF, la RATP, le CEA, etc.).

Si son nouvel emploi s’inscrit dans le cadre de la Fonction publique, la rémunération annuelle ne doit pas être supérieure au tiers du montant brut de la pension, augmenté de 6077,60€. En cas d’excédent, celui-ci sera déduit du montant de la pension (voir encadré). Les mêmes dispositions s’appliquent lorsque l’enseignant retraité reprend un poste dans l’Education nationale. Pour ce faire, il ne doit pas avoir dépassé la limite d’âge (60 ans pour les instituteurs, 65 ans pour les autres enseignants). La jurisprudence admet toutefois que les établissements d’enseignement supérieur puissent utiliser et rémunérer des personnes retraitées ayant dépassé la limite d’âge en qualité de conférenciers occasionnels.

Les revenus tirés des activités artistiques, littéraires, scientifiques, juridictionnelles ou de la participation à des jurys de concours sont entièrement cumulables avec une pension.

Dernière précision : cette activité professionnelle peut s’exercer à travers tous types de contrats de travail.

Témoignage

Surveillante, institutrice puis directrice d’école, Françoise a passé 41 ans dans l’Education nationale quand elle prend sa retraite. Mais très vite, elle s’ennuie. « Du jour au lendemain, je me suis retrouvée chez moi, sans les enfants. Je regardais ma montre sans arrêt et je me disais qu’à cette heure là, c’était la récréation… » Quand on lui propose, en septembre 2004, de reprendre une activité, elle n’hésite pas une seconde. « C’est un voisin qui m’a proposé d’effectuer un remplacement pour le compte du Greta (Groupement d’établissements publics locaux d’enseignement). L’aspect financier n’est absolument pas entré en ligne de compte. D’ailleurs, je n’ai même pas cherché à savoir quelle serait ma rémunération. J’avais absolument besoin de faire quelque chose, je pensais trop à l’école. »

Françoise intervient désormais, de trois à six heures par semaine, auprès de salariés de Renault qui souhaitent passer des examens professionnels. « Récemment, j’ai travaillé avec des gens qui préparent un CAP de cariste. Le plus souvent je leur fais réviser le français ou les maths, mais ce ne sont pas à proprement parler des cours. J’ai même dû me documenter sur la communication. »

Au bout de six mois, Françoise a déjà mesuré les bienfaits de ces quelques heures hebdomadaires. « Ce travail me fait beaucoup de bien. Il m’aide à franchir cette étape. Grâce à lui, je me sens beaucoup mieux dans ma peau. »

Exemple

Un enseignant retraité perçoit une pension de 15.000 € par an et exerce une activité salariée dans la fonction publique.

Si ses revenus salariés annuels sont inférieurs à 11.077,60 € (= le tiers de la pension + 6077,60 €), il continuera de recevoir l’intégralité de sa pension.

En revanche, si ses revenus salariés annuels sont de 22.000 € (donc supérieurs à 11.077,60 €), la somme de 10.922,40 € (= 22.000 € – 11.077,60 €) sera déduite de sa pension.

Sommaire Hors-série

-Quand partir ? Et pour gagner combien ? (1/12) >> article
-L’âge du départ ? (2/12) >> article
-Travailler pendant sa retraite (3/12) >> article
-Départ, mode d’emploi (4/12) >> article
-Les enfants et la retraite (5/12) >> article
-Taux, surcote et décote (6/12) >> article
-Le rachat des cotisations (7/12) >> article
-La validation des services auxiliaires (8/12) >> article
-Le régime additionnel obligatoire (9/12) >> article
-Les produits complémentaires (10/12) >> article
-Le Corem (11/12) >> article
-Retraitée de l’Education nationale et heureuse de l’être (12/12) >> article

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.