Des punitions plutôt juste pour les collégiens

- Une étude réalisée auprès de 229 collégiens

Les collégiens considèrent majoritairement que les enseignants punissent à bon escient (56 %), tandis que 27 % pensent qu’ils punissent trop et 16 % pas assez, selon une étude* à paraître dans le magazine « Okapi » du 15 avril 200, réalisée par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). La moitié des élèves interrogés – soit 65% des filles et 40% des garçons – ont été punis depuis la rentrée de septembre 2004, « 17% n’ont été punis qu’une fois, 17% également 4 fois ou plus ».

Interrogés sur les motifs de punitions, ils citent d’abord le fait d’avoir parlé quand on réclamait le silence (36 %) puis ne pas avoir fait un devoir (23 %) ou d’avoir oublié livre ou cahier (12 %). Les insultes sont également un motif de punition (11 %), de même que le non respect d’une consigne (10 %) et l’impolitesse (6 %).

Quelles sont les punitions infligées ? D’abord une colle (53 % le disent), l’inscription dans le cahier de correspondance (42 %), un texte à recopier (39 %) puis un devoir en plus (27 %). Enfin, 25% d’entre eux évoquent des punitions collectives, données essentiellement après des chahuts (67 %) mais aussi quand un « coupable » ne s’est pas dénoncé (19 %).



Sources AFP

*Cette étude a été réalisée par le Crédoc en février auprès de 229 collégiens interrogés à la sortie des établissements.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.