Le SNPDEN a rencontré hier mardi 05 avril 2005 François Fillon, ministre de l’Éducation nationale. Le syndicat a demandé au gouvernement de s’exprimer sur les occupations d’établissements par les lycéens. « Nous avons demandé à François Fillon de renouveler son soutien aux personnels et de recevoir les deux organisations lycéennes représentatives », a affirmé Philippe Guittet, secrétaire général. Et d’ajouter, « si le gouvernement ne réagit pas très vite, on risque une extension du mouvement et des affrontements entre élèves et forces de police ».

Par ailleurs, Philippe Guittet s’est dit « très étonné » par le soutien du SNES aux blocages des lycées. « Le SNES en est resté au mouvement lycéen qui a précédé le vote de la loi. Les blocages sont organisés par la coordination lycéenne, et il s’agit cette fois d’un mouvement organisé par une minorité. Et il me semble que bloquer un établissement, ce n’est pas du dialogue. »

Source AEF