Le gouvernement a décidé de déclencher la procédure d’urgence sur le projet de loi Fillon sur l’école. Il s’agit d’accélérer les travaux parlementaires en limitant à une seule lecture l’examen du texte devant l’Assemblée Nationale et le Sénat. En réaction, les deux syndicats lycéens, la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) et l’Union nationale lycéenne (UNL), appellent à une mobilisation nationale le mardi 8 mars prochain.

Les deux syndicats leaders du mouvement lycéen, estiment que la décision du gouvernement de déclarer l’urgence « reflète bien l’optique du ministère, qui veut faire passer sa réforme coûte que coûte ». Mais les syndicats sont déterminés à ne pas laisser passer cette reforme en force.

La FIDL a été reçue jeudi soir au ministère de l’éducation pour une nouvelle rencontre avec François Fillon mais cette entrevue n’a pas modifié la détermination des lycéens. L’autre syndicat, l’UNL, sera reçu par le ministre ce vendredi matin.

Source Le Monde, AFP