Une dizaine d’organisations de l’éducation signe un communiqué pour s’opposer à la réforme de François Fillon. Parmi les signataires, la Ligue de l’enseignement, la PEEP, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT ou encore le SNPDEN, qui font des propositions convergentes pour construire une école où « chaque jeune puisse construire son avenir ».

Parmi ces propositions : le refus de toute orientation précoce pendant la scolarité obligatoire et toute reconstitution de filières ségrégatives ou encore le maintien d’une scolarité commune de la maternelle à la 3ème. Les organisations signataires exigent que les contenus des connaissances et des compétences soient réactualisés, que les formes d’évaluation soient diversifiées, y compris pour le baccalauréat. Elles demandent aussi une redéfinition des missions et de la formation des enseignants pour favoriser le travail de groupe et l’accompagnement individualisé des élèves dans leur processus d’apprentissage.

Ce communiqué vise à contester les propos du ministre de l’éducation qui prétend qu’il n’y a pas d’alternatives à son projet de loi. Les signataires de ce communiqué jugent la réforme de François Fillon passéiste et conservatrice et dénoncent son incapacité à transformer l’Ecole. Selon eux, la réforme ne crée pas les conditions de la réussite de tous les élèves.

Source : Communiqué de presse