François Fillon a présenté son projet de loi d’orientation sur l’école mardi 15 février à l’Assemblée Nationale. Le ministre de l’éducation a affiché sa détermination à mener à bien sa réforme, amputée des modifications sur le baccalauréat. Il s’est présenté comme le porteur d’une « mission » avec pour ambition de « jeter les bases d’un nouveau pacte entre la Nation et son école » alors que le système est actuellement « profondément inégalitaire et très élitiste ». Selon François Fillon, cette réforme va « dans le sens de la justice et donne au pays les moyens pour réduire l’échec scolaire ».

Au même moment des dizaines de milliers d’enseignants et de lycéens défilaient dans les rues des grandes villes pour réclamer le retrait du texte. François Fillon a d’ailleurs tenu à répondre aux critiques des manifestants qu’il juge « contradictoires » : « certains reprochent la prudence de la réforme, d’autres l’accusent de bouleverser les équilibres actuels ». Le ministre se dit toutefois « ouvert » au dialogue et aux amendements pour dissiper les craintes. Il devrait recevoir à nouveau les organisations lycéennes cette semaine.

Source : AP, Nouvel Observateur