François Fillon, a annoncé hier mercredi 02 février 2005, diverses mesures pour améliorer l’apprentissage de la lecture. Participant à la journée de travail de l’Observatoire national de la lecture, le ministre a réaffirmé que la maîtrise de la lecture est « la clef indispensable de la construction personnelle ». Il a ainsi rappelé que 15% des enfants entrant en 6e ont des difficultés. Pour ces jeunes, le ministre estime qu’il est temps de « mener la bataille pour la lecture » et de se pencher sur les méthodes d’apprentissage. « Il ne s’agit pas de s’immiscer dans les initiatives des maîtres », a-t-il affirmé.

Mais il est urgent, selon lui, d’établir au moins « un état des savoirs sur les méthodes d’apprentissage de la lecture ». Pour ce faire, François Fillon a confié une mission à l’écrivain Erik Orsenna, responsable de l’Observatoire et à Dominique Borne, doyen de l’Inspection générale. Par ailleurs, François Fillon a évoqué les enfants ayant des troubles du langage. Affirmant qu’il y a au moins un élève par classe atteint de troubles spécifiques du langage, il a déclaré : « chaque maître se trouve donc concerné ». Pour autant, « les réponses pédagogiques mises en place dans les classes ne sont pas toujours suffisantes pour les prendre en charge efficacement », a-t-il ajouté. Enfin, revenant sur les résultats catastrophiques obtenus récemment par des lycéens en orthographe, il s’est dit conforter dans sa politique de retour aux « exercices traditionnels ».

Source L’Express, Le Figaro, L’AFP