Les fédérations de l’Education attendent une réponse massive à leur mot d’ordre de grève pour ce jeudi 20 janvier. Le secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU, première fédération de l’Education), Gérard Aschieri, prévoit une forte mobilisation. Dans le premier degré, le syndicat table sur une moyenne nationale de 60% de grévistes.

Les syndicats de l’Education dénoncent une politique « qui va à l’encontre de l’exigence de la réussite de tous les jeunes ». Les fédérations estiment que le budget 2005 va engendrer une réduction de l’offre d’enseignement, une diminution des moyens de lutter contre l’échec scolaire, une dégradation des conditions de travail et d’enseignement, et une précarité accrue. Autre cible des syndicats : les transferts des personnels, résultant de la loi de décentralisation, qui se poursuivent « en dépit de l’opposition des personnels ».

La FSU appelle déjà tous les syndicats de l’enseignement à s’unir pour d’autres manifestations avant ou au moment du débat parlementaire sur le projet de loi d’orientation sur l’Ecole.

Source : AP, Nouvel observateur