Des locaux annexes du rectorat de Corse à Ajaccio ont été la cible, mardi 4 janvier vers 20 h 45, d’un attentat qui a provoqué d’importants dégâts et commotionné trois personnes, selon des sources policières. Ces derniers mois, trois attentats ou tentatives d’attentat ont déjà visé des locaux de l’Education nationale. Le recteur de l’académie de Corse, Paul Canioni, a dénoncé « un acharnement contre l’Education nationale en Corse ». « Ce ne sont pas des services administratifs mais l’action éducative en faveur de l’égalité des chances des jeunes corses qui a été visée », a-t-il déclaré. De son côté, M. Hibon, inspecteur académique de la Corse-du-Sud, s’est dit « choqué » et « indigné ». Le procureur d’Ajaccio, José Thorel a estimé qu’il s’agissait « d’une charge importante » et que « les dégâts rendent les locaux inutilisables pour le moment ». Le député, maire de Bastia, Emile Zuccarelli a « fermement condamné » cet attentat dans un communiqué et dénoncé les « agissements irresponsables de quelques individus qui continuent à détruire notre île quand d’autres s’emploient à la reconstruire ».

Source AFP, AP