Politique d’éducation artistique et culturelle

- Favoriser la qualité plutôt que la quantité

La politique conjointe en matière d’éducation artistique et culturelle a été relancée hier lundi 3 janvier 2005, par les ministères de l’Education et de la culture. Les deux ministères précisent qu’il n’est pas question de suppression mais de rationalisation dans un contexte budgétaire restreint. Il s’agit de consolider et approfondir les actions plutôt que les disperser, valoriser la qualité des projets plutôt que leur quantité. Le principe des classes à projet artistique et culturel est maintenu, mais leur nombre est en légère diminution. Celles qui vont subsister devront s’inscrire dans des logiques partenariales.
Les rectorats et les directeurs régionaux des affaires culturelles devront soutenir les projets fédérateurs dirigés en priorité vers les populations qui en sont les plus éloignées pour des raisons sociales et géographiques. Un volet d’éducation artistique et culturelle sera inscrit dans chaque projet d’école et les établissements scolaires seront encouragés à développer des lieux d’expression artistique et culturelle conformément aux préconisations du projet de loi d’orientation pour l’avenir de l’école.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.