Elisabeth Altschull

Professeure dans un lycée parisien, auteur de « L’école des ego : Contre les gourous du pédagogiquement correct » (Albin Michel, 2002), Elisabeth Altschull a participé à la Commission Thélot, avant d’en démissionner pour marquer son désaccord…

Elisabeth Altschull enseigne l’histoire et la géographie dans un lycée à Paris. Américaine naturalisée française, elle fuit l’école made in US dans sa jeunesse pour terminer ses études dans l’hexagone. Devenue professeure, elle s’oppose au fil des ans à l’influence grandissante des sciences de l’éducation dans le système scolaire français. En septembre 2002, elle publie un livre réquisitoire sur ce thème « L’école des ego : Contre les gourous du pédagogiquement correct », devenant ainsi l’un des porte-drapeaux du camp des « Républicains » contre les « Pédago ».

 

Un an plus tard, le 15 septembre 2003, elle est appelée à siéger parmi les membres de la Commission du débat national sur l’avenir de l’école présidée par Claude Thélot. Pendant plusieurs mois, elle y défend pied à pied ses idées, minoritaires au sein de ce cénacle d’experts. Quelques jours avant la publication du rapport, en désaccord avec ses conclusions, elle décide de démissionner de la Commission Thélot, en compagnie du sénateur communiste Annie David et des philosophes Monique Canto-Sperber et Alain Finkielkraut.
Elisabeth Altschull s’en explique dans les colonnes du Figaro Magazine : « On n’a pas su s’émanciper d’un dogme égalitariste et niveleur qui est largement responsable du « malaise » de l’école publique. Ce dogme résulte de la convergence d’une pensée purement quantitative, de la prétention de soi-disant spécialistes à résoudre toutes les inégalités par des méthodes pédagogiques et des sociologues qui accusent inlassablement l’école de créer des inégalités. Cette convergence aboutit à y abolir la qualité des savoirs », conclue-t-elle. 

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.