Vallons des Pins : reportage en ZEP marseillaise

Faire de l’élève un homme libre. Libre grâce au savoir. Tel est l’objectif du collège Vallons des Pins, classé ZEP à Marseille. Un reportage exceptionnel de France 5.

France 5 a filmé durant un an (année scolaire 2003-2004), le quotidien d’un collège réputé difficile de Marseille, Vallon des Pins, qui a donné son nom à une série en trois épisodes. Avant l’arrivée d’Alain Thibon, le principal du collège, et de son adjointe, Elisabeth Portigliatti, le collège baignait dans la violence. Mais en six ans, les choses ont changé…

La République comme devise

Liberté, égalité, fraternité : c’est autour de ces trois valeurs essentielles, suivant la volonté du principal, que s’articule la pédagogie. Le jour de la rentrée, il accueille d’ailleurs les sixièmes de la façon suivante : « Vous êtes ici pour étudier mais aussi pour devenir des citoyens. C’est-à-dire des hommes libres capables de faire des choix. »
Concrètement, ces valeurs sont mises en pratique dans la pédagogie au quotidien. Cette réalité a retenu l’attention de France 5, comme le souligne Geneviève* Giard, directrice générale adjointe de France 5  : « l’engagement [de l’établissement] ne se limite pas à la transmission du savoir en permettant à un certain nombre d’élèves d’intégrer plus tard le lycée, mais se veut plus large en formant ces enfants à devenir des citoyens français du XXIe ».



L’importance des projets pédagogiques



Le reportage permet de comprendre l’importance des projets pédagogiques, sur lesquels le travail du collège est très centré. Tous ont un lien étroit avec la devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité. Petit focus sur ces concepts…

Liberté : pour le principal, elle s’acquiert par le savoir, qui seul donne à l’adulte la possibilité de faire des choix. Concrètement ? Pour les nombreux élèves primo-arrivants du collège (15% des élèves du collège sont étrangers), une classe de remise à niveau a été mise en place. Ainsi épaulés, ils comblent leurs lacunes.

Egalité : comprise avant tout comme l’égalité hommes/femmes, la notion est à la base de tout un travail pédagogique, au travers des ateliers théâtre. Ils désamorçent les tensions entre garçons et filles, jouées lors de l’atelier, en permettant une analyse ensuite. Ils sont donc un lieu d’expression et un révélateur de la réalité de la vie quotidienne des élèves.

Fraternité : le dernier concept clef repose sur un postulat tout simple : si l’on fait preuve d’autorité, de pédagogie, de compréhension et de respect de l’autre, la violence retombe.

La recette semble fonctionner, puisque le collège Vallons des Pins est désormais apaisé.
                                                                                                 Sandra Ktourza



* interviewée par VousNousIls le 16 mai dernier sur la télé-éducation

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.