Patrick Gonthier : une loi d’orientation
trop timorée

« Manque de souffle », « impasses éducatives »… Le secrétaire général de l’UNSA-Éducation, Patrick Gonthier, se montre particulièrement critique à l’égard des propositions de François Fillon concernant la future loi d’orientation.

Verbatim…


 


Oui à Thélot, non à Fillon



(…) Le Ministre semble avoir hésité. Dans un premier temps, il a d’abord dit qu’il ne s’appuierait pas sur le rapport Thélot. Puis, dans un second arbitrage, il en a retenu quelques éléments. Notre Fédération, elle, s’était située positivement tant au sujet du grand débat que du rapport Thélot.
Le rapport Thélot a avancé des pistes intéressantes, particulièrement autour du socle commun, parce qu’à partir de ce socle, il posait les questions de la formation des enseignants, de l’orientation, de la place du collège… Pour l’instant, le Ministre retient l’enveloppe du socle commun, il en retient le titre générique. Mais il y assigne une fonction utilitariste vers le Brevet, en disant finalement : « le socle commun servira à valider le Brevet en fin de parcours ». Cela nous semble un peu juste, parce que c’est oublier une notion essentielle : la notion de compétences. Les connaissances sont une chose mais les compétences aussi doivent être prises en compte.



Plus généralement, selon moi, cet avant-projet de loi manque de souffle dans son ensemble. Pour l’heure, il y a deux documents : un rapport indexé qui est débattu avec les organisations syndicales, ou plus exactement mis en consultation, et il y a l’avant-projet de loi, qui consiste à modifier la précédente loi de 1989… Le rapport annexé, qui devrait servir de tremplin à la loi, manque singulièrement de souffle et d’ambition. L’objectif affirmé est de faire réussir tous les élèves. Or, le système français cumule deux difficultés : d’un côté, 150.000 élèves en échec total qui sortent sans diplôme et, de l’autre, 150.000 diplômés à bac +3 et plus. Pour y remédier, le ministre devrait motiver le système éducatif, le relancer, opter pour la réussite de tous… Mais pour l’instant, selon moi, les options qu’il a choisies ne correspondent pas à cet objectif. (…)


 



Grève en vue ?



(…) Réussir une grève sur un projet de loi, cela nous semble une gageure. Nous n’appelons donc pas à la grève avec d’autres organisations syndicales le 07 décembre. Si nous appelons à des mobilisations, c’est pour le 08 décembre, sur des questions salariales qui n’ont pas de rapport.
Simplement, aujourd’hui, nous nous efforçons d’agir auprès du ministère et auprès des parlementaires pour faire évoluer ce texte en disant : « l’école n’est pas une question de droite ou de gauche, elle dépasse les clivages politiques ; l’important c’est la réussite de tous les jeunes ». Pour l’instant le texte qui nous est proposé affiche des objectifs, mais n’affiche en face aucun moyen pour y parvenir, c’est tout le sens quand on parle d’impasse éducative. Une impasse dans laquelle se place aujourd’hui le ministre de l’Éducation nationale. (…)

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.