Les huit associations membres du Comité national des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public ont été reçues lundi 29 novembre par François Fillon. Le ministre a engagé des consultations sur l’avant-projet de loi d’orientation et de programmation pour l’école. Ces associations (CEMEA – Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active, EEDF – Éclaireuses et éclaireurs de France, FOEVEN – Fédération des oeuvres éducatives et de vacances de l’Éducation nationale, Francas, JPA – Jeunesse au plein air, la Ligue de l’enseignement, OCCE – Office central de coopération à l’école, PEP – Pupilles de l’enseignement public) souhaitent que la future loi sur l’école confirme leur statut. Elles réclament aussi que leurs actions dans les établissements scolaires soient développées, tout comme leur place dans la formation initiale et continue des personnels.
Ces associations ont également exprimé au ministre leurs craintes sur le renforcement des inégalités scolaires et sociales qui pourraient résulter de la réforme. Elles ont également dénoncé l’abandon des travaux personnels encadrés.
Les huit organisations se sont présentés comme étant des lieux de réflexion et de recherche en éducation au service des enseignants et de la communauté éducative. Le ministre s’est dit prêt à voir leur rôle renforcé.