Réactions des syndicats à la loi d’orientation sur l’école

- Inquiétude du SGEN-CFDT et du SE-UNSA

François Fillon a présenté, jeudi 18 novembre 2004, la future loi d’orientation sur l’école. Le SE-UNSA juge le projet comme un « patchwork de mesures, rétrogrades, imprécises et peu convaincantes ». Pour le syndicat, la recherche du moindre coût signifie le recours aux heures supplémentaires pour pallier le manque de remplaçants dans le second degré. Le SE-UNSA estime que l’encouragement au redoublement, les bourses pour les méritants ou les sas de sortie déguisés pour les élèves en difficulté dès la 4ème sont des mesures nostalgiques. Quant aux mesures concernant les langues vivantes, ce ne sont que de « vraies-fausses nouveautés », estime le syndicat. D’autre part, il dénonce les propositions sur la formation des maîtres, une réforme qui « esquive la question fondamentale des contenus de formation des futurs enseignants ». Pour sa part, le SGEN-CFDT a déploré la méthode employée par François Fillon pour dévoiler ses mesures. Le syndicat reproche au ministre d’avoir privilégier les annonces aux médias plutôt que le dialogue social.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.