Fonction publique : la revalorisation des salaires en question

- Les syndicats de la fonction publique veulent de ''réelles négociations''

« Près de cinq ans sans négociation, et un recul sans précédent du pouvoir d’achat des agents de la fonction publique ». Tels sont les arguments avancés par les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, CFTC et CGC, lors de leur rencontre avec Renaud Dutreil, hier lundi 8 novembre 2004, pour une première rencontre de cadrage sur les salaires. En effet, elles « refusent le carcan dans lequel le ministre [de la Fonction publique et de la Réforme de l’État] veut enfermer toute discussion salariale.
Aussi, les organisations « exigent » l’ouverture de « réelles négociations » prenant effet « dès 2004 ». « Nos revendications sont très éloignées de la vision que le ministre a de l’évolution salariale dans la fonction publique, puisqu’il ne concède qu’à la marge, une discussion sur la valeur du point », indique L’UNSA-Éducation.
En ce sens, elles ont rejeté la proposition du ministre d’une rencontre ce 23 novembre et ont exigé du ministre et du gouvernement des propositions et un autre cadrage pour une réunion d’ici le 18 novembre – date du vote du budget de la fonction publique à l’Assemblée nationale – afin de pouvoir entrer en négociation ». Sur ce point, Renaud Dutreuil a déjà « reculé, puisqu’il fera une nouvelle proposition de rencontre avant le 18 novembre », a indiqué la FSU.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.