lundi de Pentecôte

C'est en somme facile de supprimer un jour férié sous prétexte qu'en France on en a plus que les autres. N'importe quel calendrier comparé des jours fériés dans différents pays sur les 5 -ou 7 continents, selon les concepts- vous démontrera la faille de cette croyance. Pour exemple le Canada, ou effectivement il semblerait qu'il n'y ait que 8 jours fériés, contre 11 chez nous. Seulement chez eux, quand ce jour férié tombe une fin de semaine, ils le fêtent le vendredi ou le lundi. Nous, en particulier 2004 et 2005, un certain nombre de ces jours fériés tombant un samedi ou un dimanche, on ne nous a pas proposé de les déplacer en semaine pour les chômer quand même.

D'autre part, je voudrais bien savoir qui est le malin qui a commencé avec cette possibilité de suppression, reprise en coeur par les médias, puis à peine débattue par les politiciens, défendue surtout par les organisateurs/participants aux férias, et finalement hier, imposée à tous par JPR, dans le style char d'assaut qui lui est si cher.

Où est passée la recette engrangée par la vente forcée des vignettes pour le 3e âge de mon adolescence ? Pourquoi personne n'a t-il pensé à la restaurer ? Pour la bonne cause, vraiment, cette fois. Je n'ai pas tout écouté, mais y a-t-on seulement pensé comme solution possible et moins douloureuse pour la majorité des Français ? Ce ne serait pas la première fois qu'une taxe supplémentaire nous serait imposée, mais au moins là on en verrait la cause et l'utilité.

Aussi, je ne sais pas si une quelconque étude a été faite relative à l'argent entré dans les caisses de tous les organismes et de l'état concernant le montant des pensions qui ont cessé d'être versées à ces 15.000 morts des suites de la cannicule ? Y compris pour la petite cinquantaine d'individus non réclamés qui ont fini par une cérémonie avec dignitaires. Il arrive que des gens n'aient plus aucune famille et le dernier ne peut pas s'enterrer seul. Aussi, certains s'étaient peut-être fâchés avec leurs proches. Ca arrive souvent dans les familles où on se jure que ''tu peux crever, j'irai pas à ton enterrement''. (J'ai des exemples dans ma propre famille. Et vu comme c'est parti, aucune réconcilliation n'est espérée des belligérents). Idem. Ces morts dans la solitude avaient pour la plupart des ressources qu'ils devaient peu utiliser, et en tout cas pas pour gâter leur descendance ! Qu'a-t-on fait de cet argent ? L'état en sait sûrement quelque chose.

Donc, pourquoi sommes-nous tenus pour responsables socialement solidaires d'histoires de famille mal ficelées ? Pourquoi n'a -t-on rien trouvé de mieux que de nous faire tous payer pour cela d'un jour férié supprimé ? Je sais qu'on nous culpabilise beaucoup pour tout ce qui ne va pas dans notre grand pays. La sécu, c'est de notre faute ; la délocalisation en Chine, c'est de notre faute. etc. Je ne vois pas ce que travailler un lundi de plus va changer dans la condition des vieilles personnes dont personne ne s'occupe et qu'on découvre mortes deux semaines après. Parle-t-on de leur installer un système de ventilation, quand en pleine cannicule R. Bachelot la ministre a dit que nous devions faire un effort national pour EDF afin de réduire la consommation en énergie, donc arrêter la clim quand ce n'était pas nécessaire, ce que nombre de particuliers obéissant ont fait, pour contribuer au soulagement des centrales, et l'ont parfois payé de leur vie. Ce message ne s'adressait pas qu'aux

entreprises où il faisait bon travailler alors, bien au frais, pendant qu'une petite vieille souffrait horriblement de la chaleur seule chez elle, par sens du devoir;

Et tout est comme ça. Ne pensez-vous pas qu'il serait temps que ça change ?

C’est en somme facile de supprimer un jour férié sous prétexte qu’en France on en a plus que les autres. N’importe quel calendrier comparé des jours fériés dans différents pays sur les 5 -ou 7 continents, selon les concepts- vous démontrera la faille de cette croyance. Pour exemple le Canada, ou effectivement il semblerait qu’il n’y ait que 8 jours fériés, contre 11 chez nous. Seulement chez eux, quand ce jour férié tombe une fin de semaine, ils le fêtent le vendredi ou le lundi. Nous, en particulier 2004 et 2005, un certain nombre de ces jours fériés tombant un samedi ou un dimanche, on ne nous a pas proposé de les déplacer en semaine pour les chômer quand même.
D’autre part, je voudrais bien savoir qui est le malin qui a commencé avec cette possibilité de suppression, reprise en coeur par les médias, puis à peine débattue par les politiciens, défendue surtout par les organisateurs/participants aux férias, et finalement hier, imposée à tous par JPR, dans le style char d’assaut qui lui est si cher.
Où est passée la recette engrangée par la vente forcée des vignettes pour le 3e âge de mon adolescence ? Pourquoi personne n’a t-il pensé à la restaurer ? Pour la bonne cause, vraiment, cette fois. Je n’ai pas tout écouté, mais y a-t-on seulement pensé comme solution possible et moins douloureuse pour la majorité des Français ? Ce ne serait pas la première fois qu’une taxe supplémentaire nous serait imposée, mais au moins là on en verrait la cause et l’utilité. Aussi, je ne sais pas si une quelconque étude a été faite relative à l’argent entré dans les caisses de tous les organismes et de l’état concernant le montant des pensions qui ont cessé d’être versées à ces 15.000 morts des suites de la cannicule ? Y compris pour la petite cinquantaine d’individus non réclamés qui ont fini par une cérémonie avec dignitaires. Il arrive que des gens n’aient plus aucune famille et le dernier ne peut pas s’enterrer seul. Aussi, certains s’étaient peut-être fâchés avec leurs proches. Ca arrive souvent dans les familles où on se jure que « tu peux crever, j’irai pas à ton enterrement ». (J’ai des exemples dans ma propre famille. Et vu comme c’est parti, aucune réconcilliation n’est espérée des belligérents). Idem. Ces morts dans la solitude avaient pour la plupart des ressources qu’ils devaient peu utiliser, et en tout cas pas pour gâter leur descendance ! Qu’a-t-on fait de cet argent ? L’état en sait sûrement quelque chose.
Donc, pourquoi sommes-nous tenus pour responsables socialement solidaires d’histoires de famille mal ficelées ? Pourquoi n’a -t-on rien trouvé de mieux que de nous faire tous payer pour cela d’un jour férié supprimé ? Je sais qu’on nous culpabilise beaucoup pour tout ce qui ne va pas dans notre grand pays. La sécu, c’est de notre faute ; la délocalisation en Chine, c’est de notre faute. etc. Je ne vois pas ce que travailler un lundi de plus va changer dans la condition des vieilles personnes dont personne ne s’occupe et qu’on découvre mortes deux semaines après. Parle-t-on de leur installer un système de ventilation, quand en pleine cannicule R. Bachelot la ministre a dit que nous devions faire un effort national pour EDF afin de réduire la consommation en énergie, donc arrêter la clim quand ce n’était pas nécessaire, ce que nombre de particuliers obéissant ont fait, pour contribuer au soulagement des centrales, et l’ont parfois payé de leur vie. Ce message ne s’adressait pas qu’aux entreprises où il faisait bon travailler alors, bien au frais, pendant qu’une petite vieille souffrait horriblement de la chaleur seule chez elle, par sens du devoir; Et tout est comme ça. Ne pensez-vous pas qu’il serait temps que ça change ?

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.