CAPES d’occitan-langue d’Oc

La Felco vient de prendre connaissance du nombre de postes mis aux concours du CAPES externe session 2005 (cf. tableau ci-joint, source SNES / FSU). Elle constate que dans un contexte d'augmentation de 1145 postes, toutes disciplines confondues, les langues de France en restent aux chiffres misérables et scandaleux de 2004 (baisse de 71 % par rapport à 2003), c'est à dire, pour le CAPES d'occitan-Langue d'oc, 4 postes.



La Felco prend acte du fait que cette information, pour une fois, n'est pas rendue publique quelques semaines seulement avant le début des épreuves écrites. Mais elle ne peut bien sûr pas se satisfaire d'un chiffre aussi ridiculement insuffisant, qui ne fait que reconduire celui de l'année précédente, contre lequel la FELCO avait déjà protesté.







Au surplus, en fin de course, les quatre postes pourvus par le jury pour 2004 sont devenus trois, un des reçus s'étant désisté sans que le Ministère juge nécessaire de le remplacer par le candidat classé en 5e position : à la baisse initiale de 71% par rapport à 2003 est donc venue s'adjoindre une seconde baisse de 25%...







Aux questions posées par des élus, le Ministère n'a concédé que des réponses bardées de faux arguments et de chiffres contestables relevant de l'insolence et du mépris. La Felco tient à rappeler que l'enseignement de la langue d'oc n'est encore présent que dans une petite minorité de lycées et collèges et que le maintien d'un niveau raisonnable de recrutement (une vingtaine de postes par an) est la condition d'une généralisation de l'offre. Seule cette généralisation de l'offre d'enseignement en occitan pourra contribuer à soutenir une transmission de la langue d'oc conformément aux engagements de l'Etat, aux textes officiels de l'Education Nationale et aux déclarations faites par les plus hauts responsables de l'Etat.







Par conséquent, la Felco mènera toutes les actions qu'elle jugera nécessaires en vue de faire comprendre au Ministère qu'il doit d'urgence restaurer un nombre de postes convenable pour le CAPES d'occitan-langue d'oc''.

La Felco vient de prendre connaissance du nombre de postes mis aux concours du CAPES externe session 2005 Elle constate que dans un contexte d’augmentation de 1145 postes, toutes disciplines confondues, les langues de France en restent aux chiffres misérables et scandaleux de 2004 (baisse de 71 % par rapport à 2003), c’est-à-dire, pour le CAPES d’occitan-Langue d’oc, 4 postes. La Felco prend acte du fait que cette information, pour une fois, n’est pas rendue publique quelques semaines seulement avant le début des épreuves écrites. Mais elle ne peut bien sûr pas se satisfaire d’un chiffre aussi ridiculement insuffisant, qui ne fait que reconduire celui de l’année précédente, contre lequel la FELCO avait déjà protesté. Au surplus, en fin de course, les quatre postes pourvus par le jury pour 2004 sont devenus trois, un des reçus s’étant désisté sans que le ministère juge nécessaire de le remplacer par le candidat classé en 5e position : à la baisse initiale de 71% par rapport à 2003 est donc venue s’adjoindre une seconde baisse de 25%… Aux questions posées par des élus, le ministère n’a concédé que des réponses bardées de faux arguments et de chiffres contestables relevant de l’insolence et du mépris. La Felco tient à rappeler que l’enseignement de la langue d’oc n’est encore présent que dans une petite minorité de lycées et collèges et que le maintien d’un niveau raisonnable de recrutement (une vingtaine de postes par an) est la condition d’une généralisation de l’offre. Seule cette généralisation de l’offre d’enseignement en occitan pourra contribuer à soutenir une transmission de la langue d’oc conformément aux engagements de l’état, aux textes officiels de l’Education nationale et aux déclarations faites par les plus hauts responsables de l’état. Par conséquent, la Felco mènera toutes les actions qu’elle jugera nécessaires en vue de faire comprendre au ministère qu’il doit d’urgence restaurer un nombre de postes convenable pour le CAPES d’occitan-langue d’oc.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.