Réactions sur le rapport Thélot

- Le soulagement des uns et les doutes des autres

La CFDT juge, au nom du SGEN-CFDT et de la FEP-CFDT, que le rapport Thélot propose des « pistes intéressantes ». Elle se réjouit « de l’ouverture du chantier du métier enseignant « , mais elle « n’acceptera pas que cela se traduise par un alourdissement de la charge de travail.  » La FCPE estime quant à elle, que « les recommandations majeures du rapport de la Commission Thélot constituent une base de travail novatrice et courageuse de nature à faire évoluer le système éducatif ». De même, La PEEP « se félicite » de voir le « rapport Thélot » reconnaître « la notion de socle commun, dont elle « demande depuis de nombreuses années une définition claire ». Pour l’UNSA-Éducation, les propositions du rapport « constituent des pistes cohérentes et novatrices pour la future loi d’orientation sur l’éducation ». Il s’interroge néanmoins : « Qu’en fera le gouvernement ? ».
Le SNES pour sa part, « conteste l’essentiel des préconisations que propose le rapport », et estime que « la maîtrise d’un socle commun reposant sur une conception réductrice des savoirs, des compétences et des comportements reste opposée de fait à l’idée d’objectif collectif pour le système éducatif ». De son côté, le Syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale « approuve dans ses grandes lignes le rapport de la commission Thélot ». Mais il reste « vigilant » sur certaines questions ». Moins enthousiaste, le SNUIPP-FSU estime que le rapport fournit une « conception très dépouillée des enseignements fondamentaux sans référence aucune aux programmes de l’école primaire (2002) ». Enfin, pour la Société des agrégés, le « rapport Thélot » n’est qu’une « opération de recyclage d’un vieux fonds idéologique ».

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.