L’autonomie des universités en question

- François Fillon semble moins fermé qu’avant selon Michel Laurent

« La question de l’autonomie des universités semble moins fermée qu’auparavant », s’est réjouit Michel Laurent, premier vice-président de la CPU (Conférence des présidents d’université), jeudi 30 septembre 2004, après le discours de François Fillon, à l’occasion de la pose de la première pierre de l’université Paris-VII Denis-Diderot. Le ministre de l’Education nationale a ainsi déclaré que « les établissements d’enseignement supérieur qui jouissent déjà du statut d’autonomie n’ont cependant pas la pleine maîtrise de leurs moyens. À terme, ce sera un handicap majeur. La maîtrise des moyens est donc une nécessité pour les universités et les écoles. »

Pour Michel Laurent, François Fillon n’a pas seulement évoqué l’idée du budget global pour les universités. « Le ministre propose que les organismes de recherche et les écoles soient partenaires des universités au sein des écoles doctorales. »

Le 21 octobre prochain, François Fillon participera à la séance plénière de la CPU. « À cette occasion, nous lui demanderons des précisions sur cette question des écoles doctorales, sur les coopérations entre établissements, et sur les masters. »

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.