CPE : Main de fer et gant de velours

Le rôle du Conseiller principal d’éducation (CPE) a beaucoup évolué ces dernières années. S’il est toujours chargé de faire respecter les règlements et de lutter contre l’absentéisme, sa fonction inclut désormais des aspects plus éducatifs.

La démarche


 


Le poste de Conseiller principal d’éducation est accessible sur concours. Ouvert à tous les titulaires d’un diplôme de niveau Bac +3, membres de l’Education nationale ou non, il peut désormais se préparer en IUFM. Une fois admis, les futurs CPE suivent une formation d’un an. A une partie commune avec les enseignants s’ajoutent les aspects juridiques de la fonction, la psychologie de l’adolescent ou les relations avec les partenaires extérieurs (familles, éducateurs spécialisés, travailleurs sociaux, magistrats…).


 


Selon les textes, la mission du Conseiller principal d’éducation consiste ensuite à « mettre les élèves dans les meilleures conditions de vie collective afin qu’ils puissent s’épanouir individuellement ». Concrètement, le CPE s’occupe de tout ce qui se passe en dehors des cours, à commencer par le contrôle des présences et l’organisation des surveillances ou de la demi-pension. Mais les CPE travaillent également en liaison avec les enseignants et s’investissent dans l’orientation ou dans les actions mises en place auprès d’élèves en difficulté.


 


Le témoignage


 


Fabrice Danhez est l’un des deux CPE du collège Coutelle, à Maubeuge, dans le Nord. Ancien maître auxiliaire en anglais, il a changé rapidement d’orientation : « Très vite, je me suis aperçu que j’étais plus intéressé par l’aspect éducatif que par le côté pédagogique de l’enseignement ». Conscient que l’étiquette des anciens « surgés » reste collée aux CPE, Fabrice Danhez assume le côté répressif de sa mission : « Nous devons d’abord garantir le respect du règlement intérieur et, éventuellement, de la loi. Mais la difficulté et l’intérêt de ce métier consistent justement à exercer pleinement ce rôle, tout en aidant les élèves à s’ouvrir sur l’extérieur et à mener à bien leur projet personnel. » C’est ainsi qu’il intervient activement dans le cadre de l’école ouverte : « Cette opération, menée depuis 1991 dans l’académie de Lille, permet aux élèves qui le souhaitent de venir à l’école en dehors du temps scolaire, en particulier le mercredi après-midi ou pendant les vacances. » Fabrice Danhez y assure la logistique d’actions qu’il organise en liaison avec les enseignants. « Nous combinons activités pédagogiques et récréatives. Cette année, les élèves ont ainsi été formés à l’aéronautique (théorie, mécanique…), ce qui leur a ensuite permis de piloter des planeurs, des ULM et même des avions. »

En librairie

De nombreux livres ont été publiés sur le rôle et la mission des CPE. Le dernier en date, écrit par Marc-Henry Broch, vient de sortir : « Conseiller principal d’éducation », (Editions Chronique Sociale) est en librairie depuis le 23 septembre 2004. Il se présente comme un « guide pratique pour exercer cette fonction au quotidien, en étroite collaboration avec l’équipe éducative. »

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.