Sciences : créer des atomes crochus

Les disciplines scientifiques et techniques sont « boudées » par les élèves. Pour susciter de nouvelles vocations, le ministère incite les enseignants à développer des actions éducatives et innovantes dans ce domaine.

Au B.O. n°22 du 3 juin 2004 :


Actions éducatives et innovantes à caractère scientifique et technique, et ateliers scientifiques et techniques


 


Au cours de la dernière année scolaire, le ministre de l’Education nationale a affirmé à plusieurs reprises son souci de « remédier à la désaffection des élèves pour les études scientifiques ». Le plan national pour la diffusion de la culture scientifique et technique1 ou l’opération « Sciences à l’école »2 en sont deux exemples.


 


Dans la continuité de ces actions, la circulaire n° 2004-086 met l’accent sur le rôle que peuvent jouer les « ateliers scientifiques et techniques » d’une part et les « actions éducatives et innovantes à caractère scientifique et techniques » d’autre part3, pour « encourager de nouvelles pratiques d’enseignement des sciences » dans le secondaire.


 


Dispositifs complémentaires


 


Le texte rappelle les nombreux atouts de ces dispositifs transversaux : encourager l’acquisition de méthodes scientifiques, favoriser l’autonomie des élèves ou encore permettre une ouverture aux questions de société.


 


Les deux dispositifs sont d’ailleurs complémentaires : les ateliers figurent dans l’emploi du temps des élèves qui ont choisi cette option, à raison de 2 à 3 heures par semaine. Ils s’inscrivent donc dans la durée. Les actions éducatives et innovantes représentent quant à elles la possibilité d’une ouverture de l’école vers l’extérieur. Elles doivent en effet s’accompagner d’un partenariat avec des professionnels et peuvent prendre place hors du temps scolaire. Elles correspondent souvent à des actions ponctuelles qui dépendent du contexte local.


 


L’Année mondiale de la physique


 


Dans les deux cas, ces dispositifs représentent un « point d’ancrage privilégié » pour les différentes manifestations scientifiques qui ponctuent l’actualité. L’année scolaire 2004-2005 sera d’ailleurs riche en événements. Le projet « L’Univers à portée de main », lancé début 20044, est ainsi appelé à se poursuivre cette année5. 2005 sera également l’Année mondiale de la physique en raison du centenaire de la publication des trois articles d’Einstein fondateurs de la physique moderne. Par ailleurs, de nombreux concours innovants seront lancés cette année (olympiades scientifiques, opérations européennes, festival « Science on stage », etc.). Enfin, les manifestations habituelles telle que la « Fête de la science » seront d’autres occasions de mettre les activités scientifiques à l’honneur dans les établissements.


 


Christophe Gazeau


 


(1) présenté en Conseil des ministres le 25 février 2004.


(2) dont les modalités ont été communiqués aux recteurs le 26 mars 2004.


(3) Ces deux dispositifs sont décrits dans la circulaire n°2001-046 du 21-3-2001


(4) à l’occasion du passage de Vénus devant le disque solaire


(5) comme le rappelle la note aux recteurs le 26 mars 2004


(6) En principe le 30 novembre, mais cette date étant variable d’une académie à l’autre, les services des actions culturelles sont invités à se renseigner auprès des divisions financières des rectorats.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.