Devenir responsable syndical

Nelly Paulet milite depuis une quinzaine d’années au syndicat SE-Unsa. Elle vient d’y être élue déléguée nationale à l’adaptation et à l’intégration scolaire (AIS). Un rôle qui marque une étape supplémentaire dans son parcours d’enseignante engagée.

“Il faut considérer l’école comme quelque chose qui bouge, et ne pas vouloir fermer sa porte dès que la classe est finie“, s’exclame Nelly Paulet. Femme de convictions, cette rééducatrice spécialisée, originaire de la Meuse, aime à rappeler sa devise : “agir vrai et ensemble ».


 


Voici quelques semaines, elle a été élue déléguée nationale à l’adaptation et à l’intégration scolaire (AIS) au sein du syndicat SE-Unsa1, dans lequel elle milite depuis 15 ans. Enthousiaste comme au premier jour, Nelly raconte comment elle en est arrivée là : “Je me suis rapprochée du SNI2 lors de ma deuxième année d’études à l’Ecole normale. Très vite, la section de la Meuse m’a proposé d’intégrer le conseil syndical et de participer à des groupes de réflexion”.


 


A l’issue de ses études, la jeune institutrice occupe un poste d’aide pédagogique. Dans le cadre de ses fonctions syndicales, elle accepte alors d’intégrer le comité technique paritaire de son département pour y travailler sur la carte scolaire de l’enseignement spécialisé.


 


Éclairage global


 


Parallèlement à cette expérience, Nelly Paulet passe son diplôme de rééducatrice spécialisée à Strasbourg. Au sein de son syndicat, elle se fait élire représentante départementale du personnel. Elle s’intéresse de nouveau à l’intégration scolaire et obtient rapidement de nouvelles responsabilités qui lui permettent d’étendre son champ d’action syndicale à la région. “J’ai accumulé beaucoup d’informations aux niveaux départemental et régional. Elles m’ont permis de prendre du recul. Le syndicalisme m’a apporté cet éclairage global dont j’étais en quête”, souligne t-elle.


 


Il y a 3 ans, Nelly Paulet obtient ses premières décharges syndicales3 : d’abord une demi-journée, puis une journée par semaine. En novembre 2002, bien que toujours rattachée à son poste, elle cesse d’enseigner : “Arrivé à un certain niveau d’engagement, il devient difficile de rester sur le terrain. Ce n’est pas par manque d’énergie. C’est bel et bien un problème de temps”.


 


Travail croisé


 


Depuis 18 mois, elle travaille au siège parisien du syndicat national. Sa mission est multiple : “Je conseille les enseignants qui sollicitent notre aide pour résoudre des problèmes sur le terrain ou avec l’institution. Je travaille également avec les sections départementales en les informant des derniers textes parus, en élaborant des outils d’aide dans leurs démarches, en organisant des animations de terrain… J’anime aussi des séances de réflexion en interne sur les politiques à mener. J’ai enfin une démarche critique vis-à-vis des différentes propositions ministérielles. En ce moment, par exemple, je suis de près le dossier des nouvelles formations spécialisées. Toutes ces tâches me permettent d’effectuer un vrai travail croisé”.


 


Elle conclut avec ferveur : “J’ai un idéal qui me pousse à militer et à agir pour que l’Education nationale remplisse sa vocation de service public. Je crois en la dimension humaniste de l’école”.


 


Marie-Laure Maisonneuve


 


(1) Le Syndicat des enseignants est né en 1992. Il est affilié à l’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa). Ses adhérents sont des enseignants au sens large du terme, spécialisés ou non, titulaires, stagiaires, auxiliaires, etc. Voir le site : www.se-unsa.org


(2) Syndicat national des instituteurs, devenu depuis le SE-Unsa.


(3) Les décharges syndicales sont attribuées par le ministère de l’Education nationale sous forme de dotations annuelles, et sont réparties par syndicat selon leur représentativité.

En savoir plus

Il n’existe pas de parcours type pour accéder à ce genre de responsabilités. Dans un premier temps, il convient toutefois de contacter la section départementale du syndicat choisi et de proposer bénévolement ses services. Les sites Internet des syndicats (voir notre annuaire) permettent très souvent d’adhérer en ligne, de se rapprocher des sections locales, de prendre connaissance des travaux en cours…

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.