Prof en ligne

Après une vingtaine d’années de professorat classique, Jean Houssaye consacre désormais environ la moitié de ses activités à l’enseignement via Internet.

Formateur d’enseignants, ancien professeur de philosophie, Jean Houssaye est l’un des pionniers du e-learning au sein du système éducatif français. « J’ai découvert Internet au milieu des années 90. J’étais alors professeur de sciences de l’éducation à l’université de Rouen. Je n’avais aucune compétence particulière en informatique. Mais j’ai tout de suite été persuadé qu’il se passait quelque chose d’important et que l’outil qui naissait allait tout bouleverser ».


 


Avec un collègue spécialiste des nouvelles technologies, il rencontre rapidement des responsables du Cned, le Centre national d’enseignement à distance. C’est le début de l’aventure du campus numérique Forse (Formation et ressources en sciences de l’éducation : >> site), qui propose aujourd’hui quatre formations universitaires en ligne.


 


Aucune improvisation


 


« Une fois inscrits, explique Jean Houssaye, les étudiants ont accès, via Internet, à un ensemble de ressources : cours, études de cas, articles… Ils doivent également remettre des travaux qui bénéficient d’une correction individualisée. »


 


Mais à nouvel outil, nouvelle manière d’appréhender le savoir et le travail de l’enseignant. « La principale différence se situe dans la préparation, précise Jean Houssaye. Nous ne pouvons plus nous appuyer sur les réactions des étudiants en direct. La part d’improvisation qui existe dans les cours réalisés en classe disparaît ici au profit d’une conception et d’une construction du cours beaucoup plus précises et rigoureuses. La charge de travail est donc sans doute un peu plus importante ».


 


Pas question, en revanche, de se transformer en ingénieur informaticien. « Nous ne nous occupons absolument pas de la mise en ligne. Elle est assurée à la fois par le Cned et par des techniciens internes à l’université. »


 


Des soutiens efficaces


 


Souplesse, indépendance, autonomie… de toute évidence, la formule convient aux étudiants : cette année, ils sont environ 800 inscrits1 pour suivre la licence en ligne ! Une quarantaine de tuteurs viennent épauler les enseignants pour offrir un suivi à la carte aux élèves2. « Ils sont les piliers du dispositif, affirme Jean Houssaye. Certains étudiants y ont souvent recours. D’autres, à l’inverse ne souhaitent pas être pris en charge. Nous sommes également épaulés pour les corrections des devoirs ou pour réaliser les chats3, qui sont régulièrement organisés pour discuter des contenus. »


 


Après une dizaine d’années de pratique, Jean Houssaye, qui n’a jamais abandonné l’enseignement classique, est ravi d’avoir ajouté une corde à son arc : « C’est assez équilibrant de mener de front ces deux types d’enseignement. L’un relativise l’autre. En particulier, ma façon d’exercer en présence d’étudiants a changé. J’ai pris conscience que l’essentiel ne réside pas dans mon cours, mais dans ce qu’en fera l’étudiant. Et j’ai sans doute pris un peu de distance ! »


 


Patrick Lallemant


 


(1) Le campus virtuel est proposé par deux universités : l’université de Lyon 2 et celle de Rouen. Cela représente environ 400 étudiants inscrits par université.


(2) Chaque tuteur prend en charge environ 20 à 30 étudiants. Il répond à leurs questions par mail, par téléphone ou via le campus numérique. Les tuteurs peuvent être des enseignants, des doctorants ou des étudiants aptes à remplir cette tâche.


(3) Conversations en direct, par écrit et par Internet, entre plusieurs personnes connectées au même moment.

Comment devenir prof en ligne ?

Enseigner via Internet ne requiert aucun diplôme spécifique. Cette activité est accessible à tout enseignant du secondaire ou du supérieur dans la discipline et au niveau qui sont les siens. Le nombre d’établissements qui proposent ces formations ne cesse d’ailleurs de croître. Pour le supérieur, le portail Formasup en dresse la liste. Les enseignants intéressés peuvent se renseigner directement auprès de leur établissement ou s’adresser au Cned, notamment pour le secondaire et les BTS.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.