Multiplication des revendications religieuses à l’Ecole

- Un rapport de l’IGEN note des « évolutions inquiétantes »

L’Inspection générale de l’Education nationale (IGEN) vient de réaliser un rapport sur « les signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires », qui sera remis à François Fillon, le ministre de l’Education nationale, dans les prochains jours. Le rapport parle d' »évolutions inquiétantes » en indiquant que le voile ne serait que « l’arbre qui cache la forêt ». Les manifestations d’appartenance religieuse se multiplient comme le refus de manger certains aliments ou de participer à certaines activités, ce qui complique considérablement le travail des enseignants. Le rapport note que l’absentéisme lié aux calendriers religieux est de plus en plus courant. Par ailleurs, certains élèves ou personnels revendiquent d' »investir une partie de l’espace public d’une dimension sacrée en y pratiquant les prières rituelles ». Le refus de la mixité et les violences à l’encontre des filles, au nom de la religion font également partie des problèmes rencontrés. Certaines familles refusent de laisser leurs enfants participer à certaines sorties scolaires. L’enseignement même est parfois contesté comme les sciences de la vie et de la terre (SVT) au nom du « créationnisme », qui réfute la théorie de l’évolution des espèces. L’Histoire est parfois qualifiée de globalement mensongère et partiale. L’IGEN estime que les enseignants sont souvent désarmés face à ces réactions et propose de « former et aider les professeurs à répondre aux contestations de leur enseignement ». L’observation a porté sur quelques dizaines d’établissements, répartis dans une vingtaine de départements jugés susceptibles d’être affectés plus que d’autres par des manifestations de la religion. L’IGEN rappelle que ces établissements ne constitue pas un échantillon représentatif des établissements français.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.