Bac : difficulté particulière de l’épreuve d’anglais en série L

- Des consignes ont été données aux correcteurs

Des consignes nationales ont été données aux correcteurs de l’épreuve d’anglais LV1 du baccalauréat en série L. L’IGEN (Inspection générale de l’Education nationale) leur demande de prendre en compte tous les éléments positifs contenus dans les copies compte tenu de la difficulté de l’épreuve. L’épreuve, de coefficient 4, portait sur un texte de Laurie Graham, « The Future Homemakers of America », qui comporte de nombreux termes d’argot américain. Par exemple l’expression « Jeez », exclamation provenant de l’abréviation de « Jesus », a été prise très régulièrement par les candidats pour le nom de l’un des personnages, selon les enseignants qui sont en train corriger.

De nombreux élèves ont été déroutés par les tournures inhabituelles, les constructions elliptiques, et par les références culturelles peu familières. Il fallait en effet savoir que les Britanniques ont ressenti l’arrivée GI’s à la fin de la seconde Guerre mondiale comme une invasion. Ce que les élèves ne pouvaient pas deviner, alors qu’Américains et Britanniques étaient alliés ! Le syndicat SE-UNSA a dénoncé la difficulté excessive de l’épreuve et indique que les concepteurs n’ont pas cherché à mesurer ce que les élèves savent faire mais plutôt ce qu’ils ne savent pas. L’IGEN demande aux correcteurs de faire preuve de clémence et au jury de prendre en compte le livret scolaire au moment des délibérations.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.