« Arrêtons de croire que l’élève éprouve automatiquement le désir d’apprendre. Il convient de commencer par générer l’envie. Concrètement, cela signifie qu’il faut parler aux élèves de choses qui les intéressent. Vous partez de la Star Academy pour les amener ensuite à une réflexion philosophique sur le statut du héros. Vous les faites travailler au départ sur la chaîne Hi-Fi pour finalement expliquer le son ».
Je n’ai jamais cru pour ma part que l’élève éprouve automatiquement le désir d’apprendre. Et la majorité des profs non plus. Il ne faut pas prendre les enseignants pour des niais. La plupart passent leur temps à essayer de « générer l’envie d’apprendre » par tous les moyens..!
Vous essayez de « passer de la Star Academy au héros, de la chaîne hi-fi au son », bien sûr. Mais il ne faut pas se tromper : ça marche une fois sur 10, pour 5% des enfants, et encore pas toujours. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer, mais enfin ce n’est pas la panacée. Pour le reste de l’interview, travailler avec des emplois du temps différents, selon des modes, des équipes sans cesse changeantes, avec des groupes d’enfants différents, c’est matériellement très difficile. De plus, appliqué à grande échelle, ce ne sont plus des fonctionnaires qu’il y faut mais des missionnaires dotés d’une santé de rhinocéros et d’une Foi inébranlable dans ce genre de méthode… Et pour avoir la Foi, il faudra d’abord prouver que l’épuisement généré -et je pèse mes mots- en vaut la chandelle..!
De plus, on ne peut pas dire que les concours actuels, et encore moins le contexte actuel, soient propices à ce type de reconversion, et aux sacrifices qui devront être consentis par les enseignants pour pratiquer de pareilles méthodes !!