La première réunion du groupe de travail mis en place par François Fillon a eu lieu jeudi 17 juin. Elle réunissait les représentants du SNPDEN, d’IetD (Indépendance et Direction), du SGEN-CFDT, et du ministère de l’Education Nationale, dont le directeur de cabinet du ministre. Elle a essentiellement porté sur le statut, les conditions de travail et « la reconnaissance de l’expertise des personnels de direction ». Des points d’accord ont été trouvés sur le statut des personnels de direction comme l’augmentation du nombre de personnels promus à la hors classe et l’indexation des indemnités. Les conditions de mobilité des personnels de direction en fin de carrière vont être assouplies. En revanche la question de l’aménagement du temps de travail des personnels de direction reste toutefois un « point de désaccord ». Le SNPDEN, syndicat des personnels de direction, s’est dit satisfait à l’issue de cette réunion et doit décider de poursuivre ou non la grève administrative entamée il y a plusieurs semaines. Une délégation doit remettre samedi 19 juin au ministre de l’Education nationale trois mille lettres de protestation de chefs d’établissement.