La démarche


 


Pour exercer en tant que maître E, l’enseignant doit être titulaire du CAPA-SH option E (Certificat d’aptitude pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap, voir ci-contre). Cet examen est ouvert aux instituteurs et professeurs des écoles disposant d’au moins un an d’expérience. Pour se présenter à l’examen et suivre la formation qui y prépare, l’enseignant doit déposer un dossier de candidature. Ce dernier est à retirer auprès de l’Inspection académique de sa circonscription. S’il reçoit un avis favorable, il passe un entretien devant un jury composé d’un inspecteur de circonscription, d’un enseignant de la même spécialité et d’un conseiller pédagogique. Les enseignants admis à suivre la formation sont affectés provisoirement à un poste correspondant à l’option choisie. Après l’obtention du diplôme, un maître E peut travailler soit dans un Rased, soit comme maître de classe de perfectionnement, ou bien encore en classe d’adaptation (Clad).


 


Le témoignage


 


L’année qui a suivi l’obtention de son diplôme de professeur des écoles, Xavier Jeandot-Dit-Danjou a été affecté à un poste de maître d’adaptation chargé de l’aide pédagogique dans le cadre d’un remplacement. Pendant un an, il est au contact d’enfants en grande difficulté scolaire. “Je n’étais absolument pas préparé à ce terrain-là. Mais cette expérience s’est révélée passionnante”, se souvient Xavier. Pourtant, ce n’est que plus tard, alors qu’il occupe un poste de professeur des écoles à Vénissieux, qu’il se décide à se tourner pour de bon vers ce métier. “En sept ans d’activité de professeur des écoles, j’ai fini par admettre que je ne pouvais pas venir en aide aux élèves en difficulté, même en adoptant une pédagogie différenciée. Et pour moi qui crois vraiment en l’éducabilité des enfants, c’était un constat difficile. Voilà pourquoi j’ai décidé de devenir maître chargé de l’aide pédagogique. Le métier permet vraiment de travailler au cas par cas et de prendre l’élève dans toute sa globalité en travaillant avec un rééducateur et un psychologue scolaire”, s’enthousiasme Xavier.


 


Après avoir passé avec succès les tests de présélection du CAPA-SH, il vient de débuter sa formation à l’IUFM de Lyon. Parallèlement, il est déjà opérationnel dans le cadre du Rased. Sa mission principale consiste à remettre en selle les élèves en difficulté, à leur redonner le goût d’apprendre et à participer aux décisions visant à les réorienter vers des structures spécialisées.