La PEEP juge que « dans l’état actuel », le projet de nouvelle Troisième « ne répond pas » à ses « attentes » et prévient qu’elle « ne votera donc pas la proposition au prochain Conseil supérieur de l’éducation, si elle n’évolue pas. » L’association de parents d’élèves rappelle que « le contenu de l’enseignement au collège doit apporter à tous les jeunes une culture commune et leur permettre d’accéder à une formation choisie et non subie ». Par ailleurs, la PEEP remet en cause le choix entre la langue vivante 2 et la découverte professionnelle en option obligatoire. Elle se demande « pourquoi commencer une seconde langue en quatrième, pour l’abandonner ensuite en troisième ? »